SUD Santé MONTPERRIN :: GREVES NATIONALES ET LOCALES
SUD Santé MONTPERRIN Forum Index
 FAQFAQ   SearchSearch   MemberlistMemberlist   UsergroupsUsergroups   RegisterRegister 
 ProfileProfile   Log in to check your private messagesLog in to check your private messages   Log inLog in 

GREVES NATIONALES ET LOCALES

 
Post new topic   Reply to topic    SUD Santé MONTPERRIN Forum Index -> SUD Santé Montperrin -> Les actions locales ET nationales
Previous topic :: Next topic  
Author Message
Argrath le Troll
Administrateur
Administrateur

Offline

Joined: 07 Jun 2007
Posts: 258
Localisation: Aix en Provence

PostPosted: Fri 18 Jan - 00:26 (2008)    Post subject: GREVES NATIONALES ET LOCALES Reply with quote

Bonjour
Voici notre appel.

Publics ou privés.
Publics directement concernés.
Privés demain.
Résistance ou obéissance? Votre choix peut changer quelque chose.
Quelques heures de votre temps...
APPEL A LA GREVE DE SUD-24 janvier 2008
_________________
"Les cons, ça ose tout. C'est même à ça qu'on les reconnait" - Michel Audiard


Back to top
Visit poster’s website
Publicité






PostPosted: Fri 18 Jan - 00:26 (2008)    Post subject: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Back to top
Argrath le Troll
Administrateur
Administrateur

Offline

Joined: 07 Jun 2007
Posts: 258
Localisation: Aix en Provence

PostPosted: Sun 20 Jan - 20:21 (2008)    Post subject: GREVES NATIONALES ET LOCALES Reply with quote

Quote:

Manifestation à Marseille jeudi 24/01/08
parcours : Porte d'Aix - Gare - Athènes - Lieutaud - Salvator - Préfecture
Rassemblement Solidaires ( )
à 10 heures Porte d’AIX (arc de Triomphe)

Possibilité de faire du covoiturage (me contacter par MP) Okay
_________________
"Les cons, ça ose tout. C'est même à ça qu'on les reconnait" - Michel Audiard


Back to top
Visit poster’s website
Argrath le Troll
Administrateur
Administrateur

Offline

Joined: 07 Jun 2007
Posts: 258
Localisation: Aix en Provence

PostPosted: Sat 16 Aug - 12:21 (2008)    Post subject: GREVES NATIONALES ET LOCALES Reply with quote

Quote:
Mobilisation au CHS du Gers à Auch


Le 16 Aout 2008 - (APM International) : Les personnels des syndicats CGT et
Sud du centre hospitalier du Gers à Auch (Gers), spécialisé en psychiatrie,
en grève depuis début juillet, multiplient les actions pour obtenir des
postes de soignants supplémentaires, a-t-on appris jeudi auprès de la
direction de l'établissement et de la CGT.
Les syndicalistes ont diffusé jeudi des tracts à la population pour
informer sur les causes de leur mouvement, après plus de 40 jours de grève,
a indiqué à l'APM Fabrice Lamarque, délégué CGT du CH. Il a indiqué par
ailleurs que le mouvement était soutenu par les membres de l'Union syndicale
de la psychiatrie (USP) au sein de l'établissement et plusieurs autres
psychiatres.

Mardi, après avoir empilé quelques lits à l'entrée de l'établissement, des
personnels grévistes ont investi les locaux où se tenait un conseil
d'administration (CA) extraordinaire, pour obtenir l'affectation d'une
dotation de l'Agence régionale de l'hospitalisation (ARH) à l'embauche de
huit infirmiers et deux aides-soignants.

Ce CA extraordinaire fait suite à une rencontre des syndicats avec le
président du conseil général du Gers et député socialiste Philippe Martin, a
précisé le syndicaliste.

Cette dotation de 350.000 euros, qui doit être allouée à l'établissement et
dont les syndicats ont été informés début août, "doit servir à la création
et au financement exclusif de ces dix postes et non au financement
d'activités nouvelles", appuie le syndicaliste, évoquant des conditions de
travail "en dégradation" en raison des "sous-effectifs" dans certaines
unités alors que "le taux d'occupation frôle les 100%".

"Ces nouveaux postes sont indispensables pour un fonctionnement quotidien
sécurisant pour les personnels et pour les usagers et une prise en charge de
qualité", a-t-il souligné.

"La souffrance mentale du patient est moins entendue faute de disponibilité
du personnel, qui connaît des contraintes sur les congés annuels, les jours
de repos hebdomadaires, et les horaires", a-t-il poursuivi, déplorant "des
situations de violence" rencontrées avec certains patients.

Francis Lamarque s'est cependant réjoui que les syndicats aient obtenu,
selon lui, un "début de victoire avec la journée d'action" mardi.

Le conseil d'administration a en effet pris une délibération afin que
l'enveloppe de l'ARH soit affectée à ces dix embauches. Cependant, "le
ciblage de cette dotation doit être notifié par l'ARH dans un arrêté rendu
vraisemblablement en septembre", a indiqué à l'APM Jean-Pierre Lala,
directeur par intérim du CHS.

En avril, le CA avait refusé de voter l'état des prévisions des recettes et
des dépenses (EPRD), équilibré à 29 millions d'euros grâce à une reprise de
provisions de 600.000 euros. Le conseil avait alors pris une délibération
demandant une enveloppe budgétaire supplémentaire à l'agence permettant
l'embauche de ces dix postes supplémentaires.

Cette délibération avait été refusée par l'ARH, mais l'EPRD avait finalement
été adopté en mai.

Le directeur indique "pressentir que l'ARH affectera [en septembre] cette
somme au financement d'activités nouvelles", en réponse à des demandes du CH
pour développer les alternatives à l'hospitalisation, avec 10 nouvelles
places en hospitalisation à domicile (HAD) et mettre en place une équipe
mobile de liaison en pédopsychiatrie.

Cette équipe doit assurer la liaison entre le CHS et une clinique pour
adolescents de sept lits et trois places, qui doit ouvrir au 1er décembre
2008. Pour cette structure, un investissement de quelque 800.000 euros a
déjà été réalisé pour la réaffectation d'une ancienne chapelle.

Il a souligné qu'il ne pouvait se positionner sur "la légitimité" de la
revendication des syndicats, tout en reconnaissant que les personnels
connaissaient, "comme dans d'autres établissements de psychiatrie, des
conditions de travail parfois difficiles", avec des "violences physiques et
verbales".

Il a cependant indiqué qu'une enveloppe de l'ARH de 241.000 euros accordée
au titre des comptes épargne temps (CET) était utilisée pour financer
notamment à la rentrée la prolongation de contrats pour des personnels de
remplacement embauchés pour l'été.

Les syndicats relèvent pour leur part que cette enveloppe n'est pas pérenne
et qu'elle contribue au recours à des contrats temporaires.

Tout en évoquant "des problèmes pour recruter des infirmiers" et des
médecins pour la discipline, le directeur a précisé que ces personnels
étaient de "jeunes retraités".

UN NOUVEAU PROJET D'ETABLISSEMENT EN PREPARATION

"La question de nouvelles embauches dans les unités existantes peut être
examinée avec un oeil favorable, sous réserve d'une étude sérieuse sur la
notion d'effectifs par unités, la charge de travail au sein du CH, réalisée
dans le cadre des réflexions sur le nouveau projet d'établissement 2009-12",
a poursuivi Jean-Pierre Lala.

L'un des grands axes de ce projet d'établissement, qui doit être finalisé en
décembre, prévoit la reconstruction de la structure Nord de l'établissement,
passant de 3.000 m2 à 5.000 m2 sans augmentation de la capacité d'accueil
-75 lits environ-. Cette opération, à hauteur de 9 millions d'euros, doit
permettre "d'optimiser l'accueil et le soin des patients en secteur fermé et
en hospitalisation libre".

Sollicitée par l'APM, la direction de l'ARH n'a pu être jointe jeudi. Le
tract rédigé en commun par la CGT, SUD et l'USP, diffusé jeudi, indiquait
que la grève se poursuivrait dans l'attente "des embauches effectives"
demandées.

Le centre hospitalier, qui couvre trois secteurs de psychiatrie adulte et un
intersecteur de psychiatrie infanto-juvénile, gère 185 lits installés et
assure plus de 2.100 entrées par an et près de 64.000 journées
d'hospitalisation.

Par ailleurs, la prochaine directrice du centre hospitalier, Marie-Odile
Saillard, directrice adjointe du CHS Gérard Marchant à Toulouse
(Haute-Garonne), doit prendre ses fonctions courant septembre. L'ancien
directeur, Patrick Prot, a quitté l'établissement pour partir en retraite,
a-t-on appris de la direction.

_________________
"Les cons, ça ose tout. C'est même à ça qu'on les reconnait" - Michel Audiard


Back to top
Visit poster’s website
Argrath le Troll
Administrateur
Administrateur

Offline

Joined: 07 Jun 2007
Posts: 258
Localisation: Aix en Provence

PostPosted: Fri 19 Sep - 17:45 (2008)    Post subject: GREVES NATIONALES ET LOCALES Reply with quote

Quote:

Bonjour,

La réunion des trois Collectifs nationaux réunit le 13 septembre dernier a décidé de vous soumettre l’agenda de toutes les initiatives prises dans le cadre des activités de chacun des trois collectifs. La volonté unitaire qui s’est dégagée de cette réunion nous entraîne à souhaiter qu’à partir de cet agenda se nouent, sur le plan local, entre tous les acteurs et membres de ces trois collectifs nationaux, des relations visant à faire vivre localement la stratégie à front large que nous souhaitons tous. Et que les rassemblements, manifestations et réunions publiques deviennent des activités de masse.

Informations provenant des comités et contacts fournis par Bernard TEPER pour le Collectif bernard.teper@ufal.org, par Bernard DEFAIX mfg.bdef@wanadoo.fr pour la Convergence Services Publics, et par Michel ANTONY postmaster@coordination-nationale.org pour la Coordination Nationale - Mise à jour le 18/09/2008.

Pour respecter les désirs de discrétion et pour ne pas alourdir notre tableau, nous ne mettons pas les noms ni les adresses électroniques. Si vous souhaitez être en relation avec tel ou tel, contactez le collectif national concerné.

Vous voudrez bien vérifier qu’il n’y a pas d’erreur. Si c’était le cas, et c’est sûrement le cas, veuillez nous avertir et nous corrigerons dans la livraison suivante.

Vous voudrez bien compléter cet agenda car il est sûr qu’il manque des initiatives des uns et des autres, et au-delà de nos associations. Vous voudrez bien nous les envoyez aux adresses ci-dessus. Merci.

AGENDA DES INITIATIVES - Chronologie des mouvements dits « d’Automne »

CN : Coordination Nationale & SP : Convergence Nationale & CFASSSS : Collectif National

Les autres associations ne sont indiquées que si elles invitent elles-mêmes.

Arrow L'AGENDA DES INITIATIVES

A faire circuler bien entendu :clin:

Une initiative sera organisée sur Aix pour le département des Bouches du Rhone. Nous irons empécher que tout tourne rond pour nos beaux décideurs.
Plus de détails, plus tard. :clin: (une fois le bordel organisé Laughing )
_________________
"Les cons, ça ose tout. C'est même à ça qu'on les reconnait" - Michel Audiard


Back to top
Visit poster’s website
Argrath le Troll
Administrateur
Administrateur

Offline

Joined: 07 Jun 2007
Posts: 258
Localisation: Aix en Provence

PostPosted: Fri 10 Oct - 14:18 (2008)    Post subject: GREVES NATIONALES ET LOCALES Reply with quote

Arrow Préavis de grève contre l'ordre des kinés et podologues le 13/10/2008

Quote:
Objet : préavis de grève national
Madame la Ministre,
La Fédération nationale SUD santé-sociaux dépose un préavis de grève pour le lundi
13 octobre 2008 de 24h00 couvrant l’ensemble des secteurs sanitaires et sociaux
publics et privés concernant les professions masseurs kinésithérapeutes et pédicures
podologues, cadres et cadres supérieurs.
Revendications :
- suppression de l'inscription obligatoire et de la cotisation aux ordres des kinésithérapeutes,
pédicures-podologues,
- arrêt des poursuites à l'encontre des professionnels qui refusent de s'inscrire et de
cotiser à ces ordres.
Veuillez agréer, Madame la Ministre, l’expression de nos salutations distinguées.
Jean-Marie SALA

_________________
"Les cons, ça ose tout. C'est même à ça qu'on les reconnait" - Michel Audiard


Back to top
Visit poster’s website
Argrath le Troll
Administrateur
Administrateur

Offline

Joined: 07 Jun 2007
Posts: 258
Localisation: Aix en Provence

PostPosted: Fri 9 Jan - 18:53 (2009)    Post subject: GREVES NATIONALES ET LOCALES Reply with quote

Quote:

Madame la Ministre
de la Santé, de la jeunesse et des sports
14, avenue Duquesne
75007 PARIS

Objet : préavis de grève national

Madame la Ministre,
La Fédération nationale Sud santé-sociaux dépose un préavis de grève national le jeudi 15 Janvier concernant l?ensemble des personnels de la Fonction Publique Hospitalière et du secteur sanitaire et médico-social
privé participant au service public hospitalier de psychiatrie.

Les revendications portent sur :

- L'augmentation des budgets pour les établissements publics de santé et les établissements privés participant au service public hospitalier de psychiatrie,

- L'amélioration des conditions de travail, l'embauche de personnels qualifiés, la mise en place de formations spécifiques qualifiantes relatives à l'exercice et enfin le respect des horaires (refus des modulations, des remises en cause des RTT ...),

- L'abandon de la politique sécuritaire esquissée par N Sarkozy et le retour à la logique impulsée par la politique de secteur,

- La mise en place d'une négociation réunissant tous les acteurs du secteur psychiatrique.

Veuillez agréer, Madame la Ministre, l'expression de nos salutations distinguées.

Paris le 9/01/09

_________________
"Les cons, ça ose tout. C'est même à ça qu'on les reconnait" - Michel Audiard


Back to top
Visit poster’s website
Argrath le Troll
Administrateur
Administrateur

Offline

Joined: 07 Jun 2007
Posts: 258
Localisation: Aix en Provence

PostPosted: Mon 26 Jan - 13:39 (2009)    Post subject: GREVES NATIONALES ET LOCALES Reply with quote

Quote:
Déclaration commune

Propositions et revendications des organisations syndicales CFDT, CFTC, CFE-CGC, CGT, FO, FSU, Solidaires, UNSA
lundi 5 janvier 2009
La crise économique amplifiée par la crise financière internationale touche durement une grande partie des salariés dans leurs emplois et leurs revenus. Alors qu’ils n’en sont en rien responsables, les salariés, demandeurs d’emploi et retraités, sont les premières victimes de cette crise. Elle menace l’avenir des jeunes, met à mal la cohésion sociale et les solidarités ; elle accroît les inégalités et les risques de précarité.

Les seules lois du marché ne peuvent régler tous les problèmes.

Face à cette situation et considérant qu’il est de leur responsabilité d’agir en commun, en particulier lors de la journée du 29 janvier, pour obtenir des mesures favorables aux salariés, les organisations syndicales CFDT, CFTC, CFE-CGC, CGT, FO, FSU, Solidaires, UNSA ont décidé d’interpeller les entreprises, le patronat et l’Etat.

Surmonter la crise implique des mesures urgentes en faveur de l’emploi, des rémunérations et des politiques publiques intégrées dans une politique de relance économique.

1 – Donner la priorité au maintien des emplois dans un contexte de crise économique

De nombreuses entreprises mettent la pression sur les sous-traitants et fournisseurs faisant supporter à leurs salariés blocages de rémunérations et pertes d’emplois. Par ailleurs, des salariés sont contraints à des durées du travail élevées, tandis que les salariés temporaires, en intérim ou en CDD, sont les premiers à faire les frais des baisses d’activité. Des entreprises utilisent la crise pour opérer des restructurations tout en maintenant la rémunération de leurs actionnaires.

C’est intolérable et inadmissible.

Les entreprises confrontées aux baisses d’activité utilisent des mesures de sauvegarde d’emplois comme le chômage partiel, les jours de RTT ou de congés… Toutes ces mesures doivent être négociées dans l’objectif de préserver l’emploi et les salaires. Les aides publiques doivent aussi y être conditionnées. Les entreprises doivent améliorer l’indemnisation du chômage partiel et tous les salariés doivent pouvoir en bénéficier. Ces périodes de baisse d’activité doivent être utilisées pour développer la formation professionnelle et renforcer les compétences des salariés.

Dans toutes les entreprises, quelle que soit leur situation, c’est notamment en investissant dans la formation et le travail qualifiant et en réduisant la précarité que la performance sera assurée.

Dans la fonction et les entreprises publiques, il est indispensable de répondre aux besoins de notre société et de la population et de leur attribuer les moyens nécessaires. Dès 2009, le gouvernement doit renoncer aux 30.000 suppressions de postes. Il faut abandonner une politique aveugle de suppression d’emplois et penser autrement l’évolution des services publics dont la qualité et l’emploi constituent une question centrale.

La situation des salariés précaires du public appelle des mesures de justice sociale.

2 – Politiques salariales : améliorer le pouvoir d’achat, réduire les inégalités

Les exigences des actionnaires ont conduit, dans beaucoup d’entreprises, à l’accroissement des inégalités. Elles se sont aussi traduites par une redistribution des richesses privilégiant le versement de dividendes au détriment des salaires et de l’investissement.

Dans les branches, les entreprises, les fonctions publiques, les négociations salariales doivent assurer au moins un maintien du pouvoir d’achat et une réduction des inégalités.

Les allégements de cotisations sociales doivent être conditionnés à la conclusion d’accords salariaux

3- Orienter la relance économique vers l’emploi et le pouvoir d’achat.

Il est de la responsabilité de l’Etat et de l’Union Européenne de décider de politiques d’interventions publiques coordonnée favorisant une relance économique. Celles-ci doivent viser à la fois :

- Une relance par la consommation en améliorant le pouvoir d’achat, en priorité des revenus les plus modestes parmi lesquels de nombreux salariés, demandeurs d’emploi, retraités et bénéficiaires de minima sociaux.

- Une politique de développement de logement social à la hauteur de l’urgence, un encadrement des loyers et un accès au crédit dans des conditions excluant les taux usuraires.

- Une protection sociale (santé, retraite…) dans un cadre collectif et solidaire

- Des investissements ciblés, en particulier en matière d’infrastructures, d’équipements publics et de services publics, en favorisant la recherche, le développement, l’éducation et la formation.

Les investissements publics et privés doivent notamment être orientés en faveur d’une économie du développement durable mettant en œuvre les principes adoptés au Grenelle de l’Environnement.

- Toute aide accordée à une entreprise doit être ciblée et faire l’objet de contreparties. Elle doit être conditionnée à des exigences sociales, en particulier en matière d’emploi. Elle doit faire l’objet d’une information et d’un avis préalable des élus représentant les salariés. Dans le cas spécifique du secteur bancaire, l’utilisation des aides publiques doit donner lieu à un contrôle direct par l’Etat.

4 – Préserver et améliorer les garanties collectives

Les conditions de vie et de travail pour les salariés des secteurs privé et public, passent par l’amélioration du cadre collectif. C’est pourquoi il faut :

abroger les dispositifs légaux qui ont conduit à remettre en cause la réduction du temps de travail
retirer la proposition de loi sur le travail du dimanche.
respecter le dialogue social sur tous les projets et propositions de loi qui touchent à la réglementation du travail.
face à la révision générale des politiques publiques (RGPP), mettre en oeuvre des réformes porteuses de progrès social

5 – Réglementer la sphère financière internationale

Cette réglementation doit mettre un terme à la spéculation, aux paradis fiscaux, à l’opacité du système financier international et encadrer les mouvements de capitaux. L’Union européenne doit être au premier plan pour l’exiger.

Il faut aussi imposer le respect des droits fondamentaux et sociaux et des normes internationales de l’OIT dans tous les échanges internationaux. L’aide publique au développement doit être maintenue et améliorer. C’est ce que demande le mouvement syndical international

Le 5 janvier 2009

_________________
"Les cons, ça ose tout. C'est même à ça qu'on les reconnait" - Michel Audiard


Back to top
Visit poster’s website
Argrath le Troll
Administrateur
Administrateur

Offline

Joined: 07 Jun 2007
Posts: 258
Localisation: Aix en Provence

PostPosted: Sat 21 Feb - 13:05 (2009)    Post subject: GREVES NATIONALES ET LOCALES Reply with quote

Appel à la journée du 5 mars pour le retrait de la loi HPST et le retrait du rapport Couty!

Quote:
ça va mal à l'Assemblée, heureusement que ces messieurs-dames prennent des vacances. L'article ci-dessous conforte l'idée que nous ne pouvons compter que sur nous-mêmes et qu'il faut tout faire pour que le 5 mars soit un succès.

Si le débat essentiel portera sur la vente de l'alcool aux jeunes, faut non seulement exiger le retrait de la loi, mais aussi la dissolution de l'Assemblée Nationale.







ASSEMBLEE - 20minutes.fr fait le point sur les débats

C'est les vacances au Palais Bourbon. Les débats sur le projet de loi «Hôpital, patients, santé et territoires» ont été suspendus jusqu'au 2 mars. Contacté par 20minutes.fr, Jean-Marie Rolland, député UMP et rapporteur de la loi, explique que «le débat a été très technique, et que le plus attendu reste à venir». L'occasion de faire le point sur les principaux points déjà étudiés.

La participation des établissements privés lucratifs au service public
Les députés de l'opposition se sont montrés frileux sur cette possibilité offerte au privé. La crainte d'«une privatisation», selon Jean-Marie Rolland. Aussi, pour s'assurer que les cliniques ne participeront pas qu'aux missions qui les intéressent, ont-ils déposé plusieurs amendements. Amendements tous refusés. C'est «le directeur de l'Agence régionale de santé (ARS) qui confiera les missions de service public en cas de carence, en cas de manque, en cas de difficulté, à tel ou tel établissement privé», s'est justifiée Roselyne Bachelot. L'opposition a pointé l'absence de «critères ou principes» pour estimer qu'il y a carence du service public hospitalier.

Le création d'une nouvelle catégorie d'établissement
Les établissements privés désirant assurer des missions de service public devront passer un contrat avec l'ARS. Un amendement a créé le statut d'établissement de santé privé d'intérêt collectif (Espic), qui remplacera celui du privé participant au service public hospitalier (PSPH).

L'hospitalisation à domicile (HAD), appellation «protégée»
L'HAD est reconnue dans ses spécificités, et bien distinguée des «simples prestations de service à domicile». Les structures gérant l'HAD deviennent de véritables établissements de santé, avec des règles de fonctionnement strictes. Par amendement, le circuit des médicaments a été simplifié pour la pharmacie de ces structures.

Transparence et contrôle à l'hôpital
Les établissements de santé devront désormais publier chaque année leurs «indicateurs de qualité». Un conseil de surveillance des établissements publics de santé veillera à la «gestion de l'hôpital» ainsi que sur ses investissements. Des «représentants des professionnels paramédicaux» pourront y sièger.

L'abus d'intérimaires puni
Par souci d'économie, le recours à l'intérim ne devra être qu'«une solution exceptionnelle et encadrée dans sa durée palliant une absence temporaire de personnels statutaires». En cas d'abus, les ARS auront la possibilité de sévir.

Ce qui reste à voir
Il devrait y avoir du sport lorsque seront abordées les dispositions concernant l'alcool et les jeunes, cheval de bataille de Roselyne Bachelot. «C'est un peu anecdotique, la réforme concerne éssentiellement l'hôpital», estime Jean-Marie Rolland. Une belle bataille d'amendements en perspectives, cependant, avec en toile de fond l'influence du lobby viticole. «Il est vrai qu'ils ont été un peu échaudés par l'application de la loi Evin, reconnaît le rapporteur, mais la plus grande attente concerne le débat sur l'accès aux soins». Les mesures sur la démographie médicale sont ont effet attendues au tournant par les médecins.
Julien Ménielle



_________________
"Les cons, ça ose tout. C'est même à ça qu'on les reconnait" - Michel Audiard


Back to top
Visit poster’s website
Argrath le Troll
Administrateur
Administrateur

Offline

Joined: 07 Jun 2007
Posts: 258
Localisation: Aix en Provence

PostPosted: Thu 12 Mar - 20:13 (2009)    Post subject: GREVES NATIONALES ET LOCALES Reply with quote

Appel local (PACA ) de SUD:
Arrow Appel du 19 mars à Marseille
Appel national de Solidaires:
Arrow Tract Solidaires du 19 mars

Dans les deux et au vu de la situation, l'urgence est donnée au secteur de la santé.
Vous êtes concernés en tant que soignant et en tant que futur patient, comme vos proches.
_________________
"Les cons, ça ose tout. C'est même à ça qu'on les reconnait" - Michel Audiard


Back to top
Visit poster’s website
Contenu Sponsorisé






PostPosted: Today at 03:47 (2019)    Post subject: GREVES NATIONALES ET LOCALES

Back to top
Display posts from previous:   
Post new topic   Reply to topic    SUD Santé MONTPERRIN Forum Index -> SUD Santé Montperrin -> Les actions locales ET nationales All times are GMT + 2 Hours
Page 1 of 1

 
Jump to:  
Index | Administration Panel | Free forum | Free support forum | Free forums directory | Report a violation | Conditions générales d'utilisation
Powered by phpBB © 2001, 2019 phpBB Group